Quantcast
Retour Fiches techniques

Installation d’une fenêtre dans un mur de fondation de béton

La présente fiche technique traitera plus particulièrement des fenêtres de sous-sol en PVC ou en vinyle qui sont incorporées aux murs de fondation de béton (fi g. 9.7.6.1. – 05.1).

Cette fiche constitue un complément d’information aux fiches déjà parues sur l’installation des fenêtres, des portes et des lanterneaux :

FT-9.7.6.1.-01 – Niveaux de protection contre les précipitations selon la norme A440.4-07

FT-9.7.6.1.-02 – Méthode de protection contre les précipitations pour un niveau d’exposition « modéré » à « élevé ».

FT-9.7.6.1.-03 – Fenêtres de sous-sol installées sur un mur de fondation.

FT-9.7.6.1.-04 – Fenêtres de sous-sol installées dans un mur de fondation

Il s’agit de fenêtres qui sont intégrées à l’ouvrage lors du coffrage des murs de fondation (fig. 9.7.6.1. – 05.2).

Ce type de fenêtre est donc vendue expressément avec une préparation (raidisseurs temporaires) et une protection pour être mise en place directement dans le coffrage et ainsi résister à la coulée du béton des murs qui viendra l’assujettir à l’ouvrage.

Si la fenêtre n’a pas d’isolation au périmètre et est en contact direct avec le béton exposé au froid, il en résultera un refroidissement important du bâti de la fenêtre par conduction.

Par exemple, en hiver, dans un sous-sol dont la température est maintenue à 20°C pour un taux d’humidité de l’air ambiant de 35%, il faudra une température de surface d’environ 4°C pour avoir de la condensation à la surface du bâti de la fenêtre.

De cause à effet, lorsque la température extérieure chute, la température du bâti de fenêtre en contact direct avec le béton s’abaisse et offre une température de surface propice à la formation de condensation ou de givre si les conditions intérieures sont au rendez-vous (fig. 9.7.6.1. – 05.3).

Notons que certains manufacturiers offrent des options d’isolation pour ce type de fenêtres.

Nonobstant la possibilité de se procurer un produit avec isolation intégrée, il n’en demeure pas moins requis de prévoir une isolation minimale (R-4 recommandé) au périmètre de ce type de fenêtres afin de rencontrer les objectifs et les énoncés fonctionnels liés aux exigences du paragraphe 9.25.2.1. 1) du Code, visant entre autres à prévenir la formation de condensation du côté chauffé.

Lorsque la fenêtre est isolée, l’effet de conduction du béton est considérablement réduit. La faible conductivité (U) de la fenêtre suffi ra à éviter une baisse radicale de la température de surface du bâti de la fenêtre.

Il faut toutefois assurer la continuité de l’isolation du mur de fondation afin de ne pas laisser de béton à découvert et couper tout pont thermique (fi g. 9.7.6.1. – 05.4).

Hormis les objectifs et énoncés fonctionnels liés à limiter la condensation, soulignons que ni la norme CSA A440.4, ni le Code de construction 2010 ne traitent de l’installation des fenêtres de sous-sol dans les murs de fondation de béton et laissent ainsi un vide quant aux prescriptions d’installation liés à ce type de fenêtres.

Il faut donc être prévoyant et vigilant lors de l’installation des divers éléments du bâtiment et surtout de comprendre les divers phénomènes comme la conduction (ponts thermiques) qui peuvent créer des désordres et des désagréments aux occupants.

Cliquez ici pour télécharger la version imprimable de la fiche technique FT-9.7.6.1. – 05

Cette fiche peut faire l’objet de changement sans préavis et il est du devoir de l’utilisateur de se référer à la dernière version disponible sur le site Web de GCR.

@ Copyright 2018 - Garantie Construction Résidentielle