Retour Écho GCR

Séparation coupe-feu des escaliers d’issue

Dans la partie 3 (articles 3.1.8.3. et 3.6.4.2.) et dans la partie 9 ( articles 9.10.9.2. et 9.10.9.10.) du Code de construction du Québec (Code), les séparations coupe-feu des escaliers d’issue se prolongent dans les vides de construction de tous les planchers et du vide de construction sous la toiture (comble du toit).

Continuité des séparations coupe-feu des escaliers d’issue

Ces dispositions sont imposées afin d’assurer une résistance au feu et au passage de la fumée dans les cages des escaliers d’issue et ce, que le feu provienne de la cage d’escalier ou du comble du toit.

 

Méthode conforme au Code

Si on veut implanter le prolongement des séparations coupe-feu, comme l’impose le Code, il faut que la charpente au-dessus de la cage d’escalier soit indépendante de la charpente du toit.

Toutefois, prolonger la séparation coupe-feu dans le comble du toit est particulièrement difficile lorsque l’axe de ces murs est perpendiculaire à la direction des poutrelles ou des fermes de toit.

De plus, le prolongement des séparations coupe-feu dans le comble crée une problématique au niveau de la ventilation, car ces espaces encloisonnés doivent être ventilés avec prise et sortie d’air.

Dans un autre ordre d’idées, il faut rappeler que les articles 3.4.4.4. et 9.9.4.2. du Code spécifient qu’une séparation coupe-feu qui isole une issue du reste du bâtiment ne doit comporter aucune ouverture, sauf pour le passage des câbles électriques, des conduits incombustibles et des tuyaux incombustibles qui ne desservent que l’issue. Ces articles nous rappellent l’importance de l’étanchéité à la fumée pour les cages d’escalier d’issue.

Il est évident que l’issue ne pourra offrir la protection requise s’il n’y a pas continuité de la séparation coupe-feu dans le comble du toit. Notamment, si un incendie se propage par les ouvertures du bâtiment ou s’il est déclaré sur les balcons et qu’il se propage par les soffites de ventilation du vide de construction sous toit. Il faut se rappeler que selon l’annexe D-2.3.4 du Code, une ferme de toit triangulée en bois n’a qu’un degré de résistance au feu de 5 minutes.

 

Méthode alternative nécessitant une demande de mesure différente

Une mesure différente, parfois utilisée par les concepteurs pour assurer la résistance à un feu provenant du comble, consiste à construire une paroi de puits au sommet de la cage d’escalier d’issue.Pour ce faire, un profilé CH, ou profilé du mur à paroi de puits, jumelé avec des panneaux de 25 mm (1 pc) d’épaisseur, dans des profilés de la profondeur requise en fonction de la portée, et solidement ancrée aux murs de la cage d’escalier, pourrait permettre d’assurer une résistance au feu à la cage d’escalier d’issue, pour un incendie en provenance du vide de construction sous toit.

 

Les séparations coupe-feu des cages d’escaliers d’issue doivent être continues, jusqu’au pontage des planchers aux vides de construction de tous les planchers que ces cages d’issue traversent.

De la même façon, les paliers des escaliers d’issue ne doivent pas interrompre la continuité de la séparation coupe-feu des cages d’escalier.

Or, il est impératif de savoir que la protection offerte par le système de paroi de puits ne constitue pas une solution conforme aux exigences du Code, mais il s’agit plutôt d’une mesure différente qui, en plus, ne s’adresse qu’au vide sous la toiture.

Si un concepteur souhaite utiliser cette méthode, il doit faire une demande de mesure différente auprès de l’autorité compétente à cet effet.

Une demande de mesure différente est un processus d’exception, car d’une façon générale, les dispositions prévues par la législation en vigueur doivent être appliquées.

Cette fiche est basée sur l’état des connaissances disponibles au moment de son élaboration et ne constitue pas un avis ou un conseil technique. Elle est fournie uniquement à titre informatif et l’utilisateur assume donc l’entière responsabilité des conséquences pouvant résulter de l’utilisation de ladite fiche. En effet, il lui appartient de se référer, le cas échéant, à toute ressource appropriée à son projet. Conséquemment, GCR se dégage de toute responsabilité à cet égard.

@ Copyright 2017 - Garantie Construction Résidentielle