Quantcast

Trois-Rivières, le 24 septembre 2018 – À l’occasion du premier colloque sur la pyrrhotite, organisé par la Coalition d’aide aux victimes de la pyrrhotite (CAVP) et qui se tient aujourd’hui et demain à Trois-Rivières, Garantie de construction résidentielle (GCR) rappellera que la prévention est bien souvent la meilleure façon d’éviter des défauts de construction, et conséquemment, bien des maux de tête aux propriétaires d’une habitation. Fière de participer à cet événement, GCR salue le travail de la CAVP afin de réunir les principaux acteurs concernés par la problématique pour échanger sur les leçons tirées de la crise de la pyrrhotite à Trois-Rivières et les solutions qui peuvent s’offrir aux gens du Connecticut, également aux prises avec ce fléau.

« Nous sommes très heureux de participer à ce colloque et de pouvoir partager le fruit de nos connaissances sur la question de la pyrrhotite. Nous savons à quel point la pyrrhotite a causé des dommages énormes à Trois-Rivières, non seulement aux maisons touchées, mais également et surtout aux propriétaires eux-mêmes », affirme Daniel Laplante, président-directeur général de GCR.

Miser sur la prévention, c’est payant

Depuis son arrivée comme seul plan de garantie obligatoire en 2015, GCR a beaucoup misé sur la prévention sur les chantiers de construction. Pour ce faire, elle a axé ses actions notamment sur les inspections sur plan et en chantier, la création de fiches techniques destinées aux entrepreneurs et une formation lancée récemment sur les principales non-conformités. D’ailleurs, 8 000 unités ont été inspectées par GCR sur les chantiers de construction en 2017, ce qui a permis de déceler 30 000 non-conformités et de demander les travaux correctifs appropriés.

Diminution du nombre de non-conformités en Mauricie

Grâce à son travail de prévention, GCR a pu répertorier les 10 principales non-conformités que l’on retrouve sur les chantiers. La région de la Mauricie a considérablement amélioré la qualité de la construction sur son territoire. En effet, alors qu’en moyenne 2,46 non-conformités étaient décelées par unité inspectée en novembre 2016, elle n’en comptait plus que 0,97 en avril 2018. Rappelons que pour tout le Québec, GCR répertoriait en moyenne 0,96 non-conformité en avril 2018, comparativement à 1,66 non-conformité en novembre 2016.

« La diminution des défauts de construction, tant au Québec qu’en Mauricie, démontre que la prévention donne des résultats concrets et qu’elle s’avère payante. Mieux encore, elle minimise les chances qu’un propriétaire ait une problématique avec sa résidence, qui génère bien souvent beaucoup de stress inutile. GCR entend continuer à faire de la prévention une priorité dans les prochaines années », conclut François-William Simard, vice-président Communications et Relations partenaires de GCR.

 

 

Renseignements :
Jean-Sébastien Lapointe

Conseiller principal, Communications et Affaires publiques

Cellulaire : 438 837-4687

jslapointe@garantiegcr.com

@ Copyright 2018 - Garantie Construction Résidentielle