Quantcast

Benoît et Sophie magasinent leur deuxième propriété et tombent en amour avec un projet de maison neuve. Comme cela se produit régulièrement, l’entreprise qui construit la maison leur demande de verser un montant en acompte. Au total, le couple verse 110 000 $. Après un certain temps, Benoît et Sophie tentent de communiquer avec l’entrepreneur, sans succès. Ils décident donc d’aller lui rendre visite à ses bureaux. Stupéfaction ! En arrivant, ils découvrent que les bureaux sont vides ! Après quelques recherches, le constat est clair : l’entrepreneur a pris la clé des champs… avec leurs 110 000 $.

Vous croyez que cette histoire est fictive, ou bien qu’elle n’arrive que très rarement ? Détrompez-vous, elle se produit malheureusement bien plus souvent qu’on pense. Certes, la plupart des entrepreneurs en construction sont honnêtes, mais certains d’entre eux n’ont pas les meilleures intentions vous concernant, et ce, bien qu’ils puissent vous sembler très professionnels au départ. Pas de doute, vous devez donc être prudent lorsque vous êtes en processus d’achat d’une nouvelle propriété. Et nous vous invitons à suivre les conseils ci-dessous concernant le choix de votre entrepreneur et les acomptes.

Assurez-vous que votre entrepreneur soit accrédité

D’abord, nous vous rappelons que tout entrepreneur construisant des bâtiments prévus au plan de garantie doit, en plus d’avoir les licences délivrées par la Régie du bâtiment du Québec (RBQ), être accrédité par Garantie de construction résidentielle (GCR), le seul plan de garantie obligatoire au Québec. Pour vous en assurer, il vous suffit de consulter notre répertoire des entrepreneurs accrédités. Vous saurez alors si l’entrepreneur avec qui vous vous apprêtez à faire affaire est bel et bien accrédité et vous pourrez consulter sa cote Qualité GCR (s’il a décidé de la rendre publique). Intéressant de savoir avant la construction si votre entrepreneur est bien coté, n’est-ce pas ?

Protection maximale des acomptes jusqu’à 50 000 dollars

Ensuite, bien que verser un acompte ne soit pas obligatoire lors de l’achat d’une habitation neuve, il s’agit d’une pratique régulière et légale. GCR, qui est là pour vous protéger de diverses façons AVANT, PENDANT, et APRÈS les travaux de votre future résidence, prévoit une protection maximale pour les acomptes pouvant aller jusqu’à 50 000 $, en autant que l’entreprise réalisant la construction soit accréditée.

Maintenant, en ce qui concerne l’histoire de notre malheureux couple et de leur acompte de 110 000 $, vous comprenez que ce montant n’est que partiellement couvert. Benoît et Sophie ont donc perdu 60 000 $ ! Notre conseil est alors le suivant : si vous décidez de verser un acompte à votre entrepreneur, NE DÉPASSEZ JAMAIS le montant maximal couvert par le plan de garantie, soit 50 000 $. Vous pourriez perdre chaque dollar donné en acompte au-delà de ce seuil si l’entrepreneur disparaissait ou faisait faillite.

Finalement, nous vous conseillons aussi de consulter la section Acheteur de notre site Web : vous y trouverez une panoplie d’informations pertinentes.

Acheter une habitation neuve est un projet considérable, souvent stressant, même lorsque la construction se déroule dans les règles de l’art. Soyez donc vigilants afin de bien protéger votre argent. Après tout, c’est possiblement l’investissement le plus important que vous ferez au cours de votre vie.

Pour plus de renseignements, communiquez avec nous au 1 855 657-2333, poste 622.

@ Copyright 2018 - Garantie Construction Résidentielle