Retour Écho GCR

Pose des solins

En vertu de l’article 9.27.1.1. Code de construction du Québec – Chapitre l – Bâtiment 2005 ou 2010, les bardages en bois, en panneaux de fibres durs, en vinyle, en aluminium ou en acier, le stucco et la maçonnerie posés comme revêtement extérieur sur des murs à ossature en bois exposés aux précipitations doivent être conformes à certaines sous-sections de la section 9.27. particulièrement la sous-section 9.27.3. concernant le deuxième plan de protection.

 

Pour télécharger la version pour impression >

Solins au-dessus des ouvertures

Entre autres, les solins à la jonction de deux éléments du revêtement extérieur, les solins installés aux changements de supports ainsi que les solins au-dessus des ouvertures (tel qu’illustré ci-dessous) doivent, conformément à 9.27.3.8.,:

  • Remonter d’au moins 50 mm sous la membrane de revêtement intermédiaire ou sous le revêtement intermédiaire qui tient lieu de membrane;
  • Former une pente d’au moins 6 % vers l’extérieur après le retrait prévu de l’ossature du bâtiment;
  • Se terminer à chaque extrémité par un arrêt d’extrémité d’au moins 25 mm de hauteur ou de 1/10 de la valeur de la pression de la pluie poussée par le vent une fois en 5 ans, en Pa et se prolonger jusqu’à la face du revêtement extérieur adjacent;
  • Recouvrir d’au moins 10 mm verticalement l’élément de construction au-dessous; ET
  • Aboutir à un larmier formant un ressaut d’au moins 5 mm par rapport à la face extérieure de l’élément de construction au-dessous.

Advenant le cas où le pattern du revêtement n’est pas coordonné avec la hauteur de l’ouverture, utiliser une moulure de finition au-dessus de l’ouverture qui permette l’évacuation de l’eau à la base du parement.

Arrêt d’extrémité

Le tableau C-2 Valeurs de calcul pour certaines localités canadiennes de l’annexe C Données climatiques et sismiques pour le calcul des bâtiments au Canada nous donne la pression de la pluie poussée par le vent, en Pa 1/5, c’est-à-dire 1 fois en 5 ans.

L’arrêt d’extrémité de 25 mm s’applique aux localités où la pression de la pluie poussée par le vent est d’au plus 250 Pa. À cet égard, nous dénotons que les villes énumérées ci-dessous ont des pressions de la pluie poussée par le vent supérieures à 250 Pa, mais d’un maximum de 300 Pa.

  • Gaspé;
  • Harrington Harbour;
  • Havre St-Pierre;
  • Kuujjuaq;
  • Percé;
  • Port-Cartier;
  • Sept-Îles.

Une hauteur de 30 mm de l’arrêt d’extrémité serait donc requise pour ces villes où la pression peut atteindre 300 Pa.

 

Arrêt d’extrémité de 30 mm

Pour les municipalités où la pression de la pluie poussée par le vent est plus de 250 Pa.

 

 

Cette fiche est basée sur l’état des connaissances disponibles au moment de son élaboration et ne constitue pas un avis ou un conseil technique. Elle est fournie uniquement à titre informatif et l’utilisateur assume donc l’entière responsabilité des conséquences pouvant résulter de l’utilisation de ladite fiche. En effet, il lui appartient de se référer, le cas échéant, à toute ressource appropriée à son projet. Conséquemment, GCR se dégage de toute responsabilité à cet égard.

@ Copyright 2017 - Garantie Construction Résidentielle